HOME PAGE       CAMELEON RECORDS       BANDCAMP

RETOUR PAGE THESAURUS VOLUME 4

MEGAHERZ

Patrick WERT nous raconte :

Début 1981 : Sous influence des groupes de Düsseldorf (NEU ! , KRAFTWERK ou autres CAN…), formation du groupe avec Patrick Simo au chant, Patrick Wert aux guitares et claviers, rejoints par Patrick Fiche, batteur. L’écriture et l’enregistrement du 1er titre "Manche Atlantique" (17 septembre ) inaugurent très vite le style du groupe. Immédiatement conquis, Serge Boissat de Radio BELLEVUE le diffuse quotidiennement pendant des semaines.

Hiver 1981 : Alain Maneval envoie le réalisateur Guy Saguez pour tourner à Lyon de la matière rock pour sa nouvelle émission qui devra s’appeler, on nous l’apprend, «  Les nouveaux samedis de TF1 ». Une interview et 2 titres de MEGAHERZ  sont enregistrés, dont « Electric Blood », dans le studio Point Show. Quelques semaines plus tard, c’est la première de l’émission, où nous étions programmés. Surprise : l’émission a été débaptisée entretemps, elle se nomme en fait « Megahertz » : le nom même de notre groupe, à 1 lettre près ! et jamais le tournage du groupe à Lyon ne sera diffusé… Saisis par la manœuvre pas très fair-play de Maneval, on prend le parti d’en rire, et de passer à autre chose. TV-Lyon canal 22, une initiative lyonnaise, tente, après les radios, de créer une TV libre en France. Jean-Claude Chuzeville, qui doit alimenter les programmes pour que l’expérience soit un succès, nous filme : on joue en play-back "Manche Atlantique" installés, serrés tous les trois dans un canapé Chesterfield défoncé, avec guitare, tom bass et caisse claire, cela se passe rue Bodin, dans les locaux d’une salle de concert le SEC . Les émissions dureront une semaine, à partir du petit émetteur sur la colline de Fourvière, pari gagné, mais l’expérience restera sans suite pour des motifs juridiques.


Eté 1982 : nombreux concerts et festivals, dont le festival des Rocailles où le groupe ouvrait ( sous la pluie !) pour Bill Deraime, star frenchy blues de l’époque. Gros succès pour nous : le public, et la presse le lendemain, sont sous le charme. MEGAHERZ  utilise un magnétophone à bande sur scène, car des parties de claviers et des bruitages enregistrés par PW en studio sont ainsi reproduites en live ; la synchronisation du live avec les parties jouées par le magnéto est un véritable challenge qui nous amuse beaucoup, surtout le batteur, P. Fiche. CBS, dont l’antenne est dans la tour de la Part-dieu à Lyon nous contacte ; dès la 1ère écoute, 2 titres les intéressent : « Manche Atlantique » et « Ration Vodka ». Le dialogue devient sérieux, mais le directeur artistique qui nous avait approché change de maison de disques suite à un conflit, et notre style ne figure pas dans son nouveau catalogue de musique… classique !


Fin 1982 : MEGAHERZ  recrute un clavier, Frank Pitiot (futur comédien co-fondateur de la série Kaamelott, rôle de Perceval) et Christophe Capello à la basse. Le groupe n’utilisera plus de bandes sur scène. 12 mars 1983 :  Jean-Pierre Pommier, directeur de la salle du Palais d’Hiver à Lyon, nous programme dans son club, le West-side ; séduit par notre set, il nous demande de faire la première partie du groupe SIMPLE MINDS. Salle pleine à craquer, set réussi, les titres fonctionnent tant qu’on improvise carrément en plein milieu…On partageait le même catering avec le groupe ; quand on a fini notre set, on se croise dans les escaliers qui mènent aux loges, Jim Kerr nous glisse : « world class… ». OK…. ! Comme anecdote : Nous sommes allé voir de près la sono et les retours avant notre prestation. C'était Stéphane Eicher, le set était moyen, je connaissais pas trop, mais à la fin il a lâché une petite perle calibrée pour la radio, "Two People In The Room", et ça fonctionnait très bien, tout seul sur scène. Le Palais d'hiver était la salle mythique de Lyon, tout passait là-bas (j'y ai vu 3 fois The Stranglers) et la petite salle du West-Site Club accueillait des artistes pas trop connus, et des groupes locaux, un concert presque chaque soir. Elle était attenante au Palais d'hiver, c'était souvent un tremplin pour la grande salle. Très rock'n roll... Autre anecdote à propos des STRANGLERS (the men in black) : on était en pleine balance et je demande le chemin des toilettes, on m'indique celles qui se trouvaient près de 2 loges. Et là, du délire ! Lavabo, sol, plafond, plomberie, accessoires, robinets : tout était peint en noir ! Explication de l'ingé-son du West-Site : dans le contrat des Stranglers il était stipulé que tout devait être noir dans leur espace réservé (loges, catering, toilettes). Du coup tout avait été peint et, bien entendu, comme ils étaient déjà programmés pour une autre date, tout était resté dans l'état ; du noir pour les étrangleurs, mais pas de coup de blanc pour le commun des mortels locaux ! je pense que j'ai dû en mettre à côté (!), d'abord parce que je n'y voyais rien, et parce que je me marrais trop à l'idée de raconter ça aux autres, sur scène...


18 mars 1983 :  Vincent Lamy, chanteur d’Au Bonheur des Dames et animateur de l’émission rock sur France 3 (FR3) vient enregistrer 2 titres de MEGAHERZ en live dans les studios de FR3 : Manche Atlantique, dans une version unique, et Fraulein ...  On se voulait européen, et nos chansons étaient en plusieurs langues : français, anglais, allemand, et même russe sur "Ration Vodka".

 

 


16 mai 1983 : Marie, du groupe MARIE et les GARÇONS anime une émission à Radio Bellevue qui met en relation les personnes incarcérées et leurs familles. Dans cette optique elle nous propose de jouer devant ce public derrière les grilles, à la Prison St Paul de Lyon : expérience unique et super concert. Notre manageuse de l’époque, qui nous accompagne, vivra des moments difficiles sous le regard de la population carcérale. Intense. Fin 1983 : Pour des raisons personnelles, le chanteur s’exile sur le continent américain pour de longs mois. Le groupe qui ne peut tenir ses nombreux engagements, et n’a pas su prendre du recul, se sépare. De nombreux groupes importants seront formés par les musiciens : Margaritas Ante Porcos, Wert, Loups-Furs, Zero Victoire, Sodaspray…

 

 

 

 

 

RETOUR PAGE THESAURUS VOLUME 4

ALBERT TRUCHOT ---- BUCK DANNY'S ---- ECOUTE MAMAN ---- HOLOGRAM  ---- L'AUTRE ---- LOUANGES ---- LOUIS 16 ----

LUST SACRIFICE ---- MEGAHERZ ---- NEC + ULTRA ---- NIMBUS ---- NOÏDS ---- OBERKAMPF ----

PACTE NOIR ---- PANORAMAS ---- RICHARD III ---- VORTEX

BANDCAMP

Si vous avez des documents et des renseignements supplémentaires à fournir, veuillez me contacter ici Contact  Merci !

If you have documents and additional information required, please contact me here Contact  Thank you!

COMMANDES / ORDERS
Vous pouvez commander les disques ici Contact

 2 LP VINYLE

FRANCE

22€ 1 ex + port colissimo : 7,80 €
44€  2 ex + port colisimo: 8,80€
  66€  3ex + port colissimo : 8,80€

EUROPE

 
22€   1 ex + postage with track number 15,20€
44€  2 ex + postage with track number 17,20€
66€  3ex + postage with track number 17,20€

WORLD

22€ 1 ex + postage with track number 27€
44 €  2 ex + postage with track number 37€
66€  3ex + postage with track number 37€

Ask me questions for others orders or options , distribution, wholesale prices....

Contact for orders

ADRESS PAYPAL : 45vinylvidivici@wanadoo.fr