HOME PAGE       CAMELEON RECORDS

RETOUR PAGE THESAURUS VOLUME 5

BANDCAMP

REGAL ZONE

 

 

REGAL ZONE est un trio éphémère de 1983. Jean-Michel Rossignol répète dès 1981 armé de son synthé MS10 avec Flowers Of Romance, aidés de Christian Perrot (futur journaliste à Libé et auteur de SF) et Olivier Mansard, futur chanteur de Chihuahua. Rien de concret ne sortira de ces répétitions. Il continue avec Patrick Roy au chant rencontré par hasard dans cette nébuleuse autour de Marsu et de sa bande de l'époque. Patrick a déjà tâté de la scène avec Dodcoquelicot & les Malfrats, groupe bourguigonon dont il reste une trace sur un double LP "Jeune Musique - Libre Expression" sorti en 1978 , enregistré à la Maison de la Culture par la ville de Châlon-sur-Saône.
Le troisième est Daniel Broglé, un ancien roadie de Wild Child, le groupe de Marseille. On ne sait pas d'où venait Daniel, ni qu'il jouait de la guitare pour les personnes qui l'ont connu. Ils répètent chez Jean-Michel dans le 19ème à Paris et enregistrent sur un 4 pistes. Boîte à ryhtme, guitare brute et chant saccadé DIY les ancrent dans le son typique de cette scène dite alternative. Il n'y aura aucun concert de donné ni de cassettes demo comme d’autres formations de cette époque, le temps de vie du groupe étant d'à peine 6 mois. Mais finalement, en fouillant en Bourgogne et à Paris, quelques titres sont sauvés de vieilles bandes éparpillées et sont présents ici pour la première fois. L'histoire plus complète de chaque membre est à lire ci-dessous.

 

 

Jean-Michel Rossignol

 

Jean-Michel Rossignol : j’ai commencé chez mes parents dans ma chambre avec un MS10 en 1981 quand j’avais 17 ans, j’écoutais les Sex Pistols et Bob Marley ; Avec un pote de lycée, Didier qui joue de la batterie, on monte notre premier groupe, FLOWERS OF ROMANCE, en faisant appel à Christian Perrot, plus âgé qui travaillait à Libération (maintenant auteur de science fiction), et au futur chanteur de CHIHUAHUA, Olivier Mansart qui était à cette époque-là dans POLITBURO, plus d’autres qui sont passés, mais nous étions un noyau de trois potes. En 1982 Daniel Broglé apparaît avec sa guitare, sachant à peine jouer ; Je fais également des titres avec une chanteuse, Marie, dont je ne me souviens plus du nom de famille. REGAL ZONE c’est la rencontre avec Patrick Roy , un gars de la bande à Marsu et c’est Daniel Broglie qui tient la guitare. On répète toujours chez moi à Paris 19ème, j’enregistre sur un 4 pistes. Ce sera la même histoire pour les ENVAHISSEURS, je rencontre Kriki un pote à Marsu  dans une cité dans le 15ème à Paris, où il y a également Marco qui sera dans SWINGO PORKIES, MEGA SONIC BOOMBLAST. Ce seront mes premiers concerts et les ENVAHISSEURS dureront 4 ans, avec 1 cassette « Migraine On Mars » en 1985 . J’ai continué avec Kriki ensuite, mais je m’occupais de jouer pour accompagner ses oeuvres quand il les présentait. J’ai rencontré aussi aux débuts en 1983 le gars de CAMIZOLE et ART & TECHNIQUE, Bernard Filipetti. Je lui ai acheter sa boîte à rythme. Nous les musiciens, on travaillait tous pour l’affichage libre dans Paris , donc Daniel Broglie et aussi les gars du groupe de hard AIRBUS ! Les Halles n’existaient pas encore, il y avait le trou, avec de longues palissades, et des sociétés de spectacles, salles de concerts, labels nous donnait des affiches à coller (voir la pochette de la compilation, c'est Jean-Michel en photo !)
Ensuite j’ai joué et enregistré  avec BÉRURIER NOIR (LP « Souvent Fauché, Toujours Marteau ! », « Viva Bertaga », « Carnaval des Agîtés »...), LUDWIG VON 88 (« Tout Pour Le Trash », « 17 Plombs Pour Pêter Les Tubes »...), les OIDGTS (avec la Petite Titi des Bérus et Gilles Théolier de Seconde Chambre et Hydrolic Systems), RAYMONDE & LES BLANCS BECS ; Et j’ai aussi écrit , arrangé, mixé ou travaillé sur pas mal de disques de groupes et d’artistes, comme KING DADDY YOD, COSMIC WURST, MAROUSSE, LUCRATE MILK, TREPONEM PAL, JIM MURPLE MEMORIAL, BASS KOUTUR, KOCHISE, NO VISION avec Olivier Megaton (réalisateur de Taken 2 & 3) ... J’ai sorti aussi sous mon pseudo JUNIOR CONY  du reggae/dub, environ 6 disques. J’ai toujours vécu de mon travail de musicien avec quelques petits boulots par-ci par-là.
Je suis également le co-animateur de l'émission Léo 38 sur Radio Libertaire, programme musical uniquement à partir de vinyles, connu pour durer tout la nuit un vendredi soir sur deux. (Interview Mars 2020)

 

 

Patrick Roy

Quant à Patrick Roy, il côtoiera Marsu, Guernica, jouera avec Nini Raviolette dans le groupe Lydave, les Igor Bandits dont une 1ère partie de Rip Rig & Panic à Châlon-sur-Saône et une date au Gibus avec Parazite le groupe de Caro. Suivent Version Originale (produit par Frank Reiser, et enregistré en Normandie au studio de Denjean, jamais sorti), Rock’n’turf... Mais laissons-le nous conter quelques moments de sa vie musicale  :

"A 13/14 ans j’écrivais des textes et de la poésie et dessinais, inventais des personnages, je faisais de la musique en tapant sur des barils Persil, et en mettant le micro du magnétophone dans le trou de ma guitare sèche, je conseille vivement côté saturation , ça dépasse toute fuzz ou/et larsen. J'ai envoyé cette cassette avec des poupées coupées crêtes et destroyed aux New York Dolls. Avec mon pote violoniste et apprenti dans un garage, j’ai formé à 13 ans ( première cuite au Meursault et premières bières et joints ) un groupe folk à Chalon/Saône, où on jouait du folk façon Rolling Stones accéléré ; mis à part les foires aux cochons et la Maison de la Culture de Chalon, on a surtout joué pour les meeting contre la centrale Nucléaire de Malville où on a joué également – en compagnie de Cousteau, Brice Lalonde et Haroun Tazieff .

Nous sommes vite passés au rock et au punk  (à l’été 77, je faisais un A/R avec ma paye de lycéen/job d’été ) à Londres afin de m’acheter chez Sex/Seditionaires, «  le même pantalon de cuir que Johnny Rotten », je me coupais alors les cheveux et les teignais en rouge à mon retour. Je filais au premier festival de Fourvières où on peut me voir danser ( on m’a surnommé alors «  le danseur fou 3 » ) sur la vidéo d’Electric Callas et donc dans le film de Damian Hexagonal Rockers, qui passa un moment dans une salle obscure de Paname. Le 20 mai 78 , nous jouions en live ( après 6 répétitions seulement) avec une formation plus élargie - mon groupe Dodcoquelicot et Les Malfrats - ,  où on volait la vedette du Festival Jeune Musique ( organisé par la Maison de la Culture de Chalon ) avec un show époustouflant devant 1000 personnes – avec des titres comme L’attaque de la Tour Eiffel par les Punks, Je suis un rat ( Le Noble des Egoûts) , Ma taule et Nostrafalus !  Un disque fut alors sorti pour l’occasion avec "Ma taule" comme titre.

En novembre 1978, toujours attiré par le punk Anglais je partis vivre à Londres  pour2 ans et demi. J’ai posé en vain une annonce dans le NME «  french singer seeks band », mais personne ne m’a répondu. En revanche j’ai vu toute la scène punk, afterpunk ( le seul groupe manquant étant Gang of 4 ) , ska, mon voyage à Londres était de faire un maximum de concerts et de bières. Le Nashville Bar était mon club de prédilection. J’ai rencontré LKJ, et travaillais alors au Royal Albert Hall, entre des boulots de Casual, et des jobs de deux à trois mois à chaque fois dans des hôtels, comme homme à tout faire. Salaire de misère, je vivais dans des squats puis dans des doubles room à Sinclair Road près de Sherpard Bush, Earl’ s court, Acton Town, Putney Bridge, etc En 1981 je suis descendu direct à Paris où j’ai vécu 18 ans. Je bossais alors comme magasinier à la Sorbonne ( où Marsu faisait ses études ), comme gagne-pain, et continuais alors la musique .

En 82, je fis la connaissance de Pascale Faure qui sera à Canal + la copine de Rémi Pépin  qui me mis en contact avec lui. En parallèle, avec d’autres copains Chalonnais et du taf,  je continuais la musique , dans un style tout autre :  nous répétions à Poissy et enregistrions dans le Studio des Officiels ( qui jouèrent sur nos morceaux – Ils accompagnèrent par la suite Rita Mitsouko ) puis aux frigos dans le 13ème,  au  studio WW de Patrick Woindrich, où je faisais un duo avec Nini Raviolette. Nous étions le groupe Lydave ( avec le président du Groland ) crée par Walter, un restaurant branché Danois des Halles ( il y eu un fanzine et quelques photos ont circulé )… Nous avons alors joué au Gibus en première partie de Parazite et de Johnny Thunders bien plus tard. Nos nous séparions alors à ce moment là, en 1985

Pour en revenir en 82, 83, je montais un propre groupe avec Remi Pépin ( basse ) et des membres de Guernica  ( batterie ) et des Berus ( que je côtoyais donc avec Elno, Marsu, Dalle, etc ) Loran.
Je jouais toujours mes compos ( New Rose avait failli me signer ), une sorte de Gainsbourg mais en punk musicalement. Sous le nom de Louis Roy ( avec des paroles tournant autour des courses, du sexe, de l’alcool etc ) . Ma cassette s’était alors intitulée "Envie de Rire" ( nom d’une jument qui s’était tuée à Auteuil ) … Une cassette avec une pochette où se mélangeait des chansons électriques, plus acoustiques et des comptines reprises avec des paroles osées et détournées.
Je rencontrais ( j’ai joué et fais de l’intérim avec pas mal de groupes parisiens dont Guernica avec Farruggia alors à la batterie, pour l’anecdote ) Jean-Michel Rossignol à cette même époque et Daniel, toujours via le créneau de Marsu, Rémi... . Nous étions en 1983 et nous montions alors Regal Zone.

En 85/86, des amis ( les mods de Paname ) de Jean-Michel , attirés par mon chant me contactèrent et nous avons créé V.O. ( Version Originale ), groupe dont le producteur était Frank le fils de Marc Reiser.Nous avons enregistré en Normandie dans le studio de Jacques Denjean. Frank ne jurant que par Virgin, il ne présenta pas le 5 titres ailleurs. Et ne sorti jamais.
Nous nous sommes séparés et j’ai continué la musique avec le bassiste/synthé  Jean-Luc . Nous avons mis en boîte beaucoup de titres dans sa maison de ses grand-parents et nous fûmes signé par Emi /Pathé où nous avons enregistré le single Simbad, à La Pec ( le studio de la sœur d’une chanteuse ) et à Davout, également aux studios de la porte Champerret.
Nos producteurs étaient alors Vincent Frèrebeau (fondateur du label Tôt ou Tard), Christophe Lameignère et Fabrice ( patron d’Universal par la suite ) .
Ensuite j'ai monté Rock n Turf et fait un concert ( filmé ) dans l’amphithéatre de la Sorbonne. Mélange punk etc
Puis peintures, dessins, etc .
(Interview mars2020)

 

 

 

Daniel Broglé co-fondera en 1988 avec Olivier Cachin l’Affiche, un des tout premiers magazine qui traite du rap en France. Son nom figure toujours en 1994 dans l'ours du journal, sans y participer, et sa trace se perd à partir de 1995, où il est à la tête de Cluyb Wear Connection, société d'imprimerie et de reproduction d'enregistrement. Après d'intenses recherches, son amie Catherine Frugoli ne fut pas retrouvée non plus...

 

 

Merci à Catherine Archo, Olivier Cachin et tous les autres...

 

RETOUR PAGE THESAURUS VOLUME 5

LES ACTEURS   ----  ALAN KAN & GASOLINE  ----  CEREMONIES  ----  CLEAN WISITORS  ----  COCKPIT  ----  ELECTROBUS  ----  NAGAIKA DJINNS  ----  RAVACHOL  ----  REGAL  ----  REGAL ZONE  ----  SEATON  ----  STRIDEUR  ----  SURPRISE  ----  TIERS-ÉTAT  ----  VOX DEI

BANDCAMP

Si vous avez des documents et des renseignements supplémentaires à fournir, veuillez me contacter ici Contact  Merci !

If you have documents and additional information required, please contact me here Contact  Thank you!

COMMANDES / ORDERS
Vous pouvez commander les disques ici Contact

 2 LP VINYLE

FRANCE

FRANCE

22€ 1 ex + port colissimo : 7,95 €
44€  2 ex + port colisimo: 8,95€
  66€  3ex + port colissimo : 8,95€

EUROPE

 
22€   1 ex + postage with track number 15,50€
44€  2 ex + postage with track number 17,50€
66€  3ex + postage with track number 17,50€

WORLD

22€ 1 ex + postage with track number 30€
44 €  2 ex + postage with track number 40€
66€  3ex + postage with track number 40€

 

Ask me questions for others orders or options , distribution, wholesale prices....

Contact for orders

ADRESS PAYPAL : 45vinylvidivici@wanadoo.fr